Traitement hormonal

Les hormones prescrites aux femmes sont responsables de fléaux sociaux

Chers amis de la santé, Depuis bientôt 40 ans, j'affirme, preuves scientifiques à l’appui, que les progestatifs prescrits trop longtemps autour de la ménopause et les contraceptifs des pilules, elles aussi prises trop longtemps, sont responsables de fléaux sociaux graves. En tant que professionnel de santé, il est de mon devoir de vous informer des risques associés à ces traitements. Ces dernières semaines, le Figaro titrait : « Un problème mondial » : une étude sur des progestatifs confirme le risque de tumeur au cerveau. Leur article me donne malheureusement raison, une fois de plus. Je vous explique

31 mai 2024|Lettres|

Les traitements de la ménopause sont-ils cancérigènes ?

La réponse est malheureusement “oui” ! -Nous allons voir pourquoi et proposons une alternative simple et économique. Curieusement, la Haute autorité de santé vient d’accepter, en juillet 2014, le remboursement «des traitements hormonaux de la ménopause (THM)» . Je n’en suis pas surpris tant les laboratoires pharmaceutiques sont efficaces pour convaincre les “spécialistes” en les inondant de publications scientifiques “publicitaires”. Les experts, eux, gobent sans mot dire, sans réfléchir. Est-ce la mode, les labos ou la santé publique qui comptent ? Que la sécurité sociale accuse un déficit abyssal importe peu. Il faut absolument traiter cette “maladie” qu’est la ménopause ! La commission dite de

8 octobre 2014|Lettres, Prévention, Santé|
Chirurgien Cancérologue et professeur de la Faculté de Médecine de l’Université de Montpellier (professeur honoraire)

Prochaine conférence