contraception

Les hormones prescrites aux femmes sont responsables de fléaux sociaux

Chers amis de la santé, Depuis bientôt 40 ans, j'affirme, preuves scientifiques à l’appui, que les progestatifs prescrits trop longtemps autour de la ménopause et les contraceptifs des pilules, elles aussi prises trop longtemps, sont responsables de fléaux sociaux graves. En tant que professionnel de santé, il est de mon devoir de vous informer des risques associés à ces traitements. Ces dernières semaines, le Figaro titrait : « Un problème mondial » : une étude sur des progestatifs confirme le risque de tumeur au cerveau. Leur article me donne malheureusement raison, une fois de plus. Je vous explique

31 mai 2024|Lettres|
Chirurgien Cancérologue et professeur de la Faculté de Médecine de l’Université de Montpellier (professeur honoraire)

Prochaine conférence